VIRGINIE EFIRA
Actrice/comédienne/artiste
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
 
Vign_facebook-suiv
Retrouvez Virginie Efira
Vign_Fabula-004-2_Kopie

Virginie Efira sur Facebook:  

Page: Virginie Efira  (ici) 

Suivez-moi sur TWITTER
Virginie sur Instagram

Partagez-moi😚 #virginieefira Https://twitter.com//Virginie_Efira

Une publication partagée par Virginie Efira (@virginie_efira_) le

 
 
Extraits de a ;B/O -John Powell
DVD/BLU-RAY/AFFICHES...
Photos du film
Piper
Vign_Piper_Pinwheeler
 

Vidéo: Interview de Virginie Efira-Le Fash

Vign_DD
 

Vidéo: Interview de Virginie Efira-Le Fash (part 2). 

Piper vue par Virginie  Efira
Vign_Capture
 

Vidéo-Interview de Elie Semoun-ses amours...-Le Fash

Vign_Capture
 

Vidéo La petite annonce de Elie Semoun..-Le Fash

Vign_Capture
 
Vign_76075
 
Vign_76076
 
Vign_862522_1337739228769_189_267
 
Vign_45693_16
A-P à Paris, 29/03/2005
 

Vidéo: Interview de Elie Semoun-NRJ Ciné Awards, le 30 septembre 2005

Vign_Capture
 

Vidéo: Participation de Virginie Efira à l'émission "C'est pas Hollywood", PUG TV-2005.
Le présentateur annonce le film d'animation "Robots" qui est déjà sorti en salle à ce moment là.

Vign_cph
 

Vidéo: Exposition: L'art de Blue Sky Studios 

Vign_Capture
Affiche française
Vign_afficghefs
Affiche américaine
Vign_affichefs
Synopsis et résumé

Synopsis

Rodney est un jeune robot qui adore la mécano. Depuis qu’il est haut comme 3 écrous, il veut devenir inventeur. Mais son village est trop petit pour réailser ses rêves.  Ainsi, décide-t-il de partir à Robot-Ville  pour rencontrer Bigweld, le plus génial inventeur et bienfaiteur de tous les robots, afin de lui proposer ses services.  Mais ce dernier a laissé les rênes de son entreprise à l'infâme Ratchet, manager sans scrupules.....De nombreuses surprises attendent Rodney.....

Résumé

Chris Wedge et son équipe vous souhaitent la bienvenue dans le monde des robots. Dans cet univers mécanique, merveilleusement animé, vous ne croiserez que des… robots – des petits, des grands, des neufs, des vieux, des scintillants et des rouillés, des bons ou des méchants – tous plus mémorables les uns que les autres. Ainsi : le jeune et génial inventeur Rodney Copperbottom, qui ne rêve que d'aider ses semblables ; la belle et dynamique Cappy dont notre héros tombe amoureux au premier regard ; l'odieux industriel Ratchet qui ne sort jamais sans sa très méchante maman ; le savant Bigweld, un illustre inventeur légèrement égaré ; la petite collectivité des "Rouillés" et ses chef de file Fender et Piper Pinwheeler, et bien d'autres encore. Dans ce monde haut en couleur, riche en gags, débordant d'humour et de chaleur "humaine", vous découvrirez que même le plus humble des robots peut un jour... briller.

Prêt pour un voyage dans le monde décapant de Robot City ?

A Ecrouville, petite bourgade provinciale du monde des robots, la famille Copperbottom mène une vie simple et sans problème. Herb ,le père, travaille comme lave-vaisselle dans un grand restaurant, sa femme s’occupe tant bien que mal de leur rejeton Rodney, et ce dernier découvre avec joie sa vocation d’inventeur grâce à l’émission télé de Bigweld, le plus « grand » robot de tous les temps. S’accrochant à son rêve durant toute son enfance et son adolescence, Rodney tente de mettre au point une sorte de mini-robot laveur d’assiettes, afin d’alléger le travail de son père. Mais un dysfonctionnement de sa création crée une catastrophe dans l’établissement et Rodney se voit contraint de partir d’Ecrouville afin de gagner de l’argent à Robotville, la grande capitale, pour pouvoir rembourser ses dettes. Malheureusement, ses espoirs de trouver une ville florissante et accueillante envers les esprits innovants sont rapidement déçus lorsqu’il découvre que Bigweld, son idole, a disparu au bénéfice de Ratchet, un robot d’affaire aux dents longues qui ne pense qu’à éradiquer les robots dits « obsolètes » afin de vendre aux plus riches des mises-à-jour coûteuses. Dès lors, Rodney, accompagné de compagnons d’aventures tous plus rouillés les uns que les autres, va tenter de prendre les choses en main et de réparer les robots de basse condition, tout en essayant de retrouver le grand Bigweld.

Robots: Bande annonce
Vign_Capture
Note de la prod

À quoi pourrait ressembler un univers peuplé exclusivement de robots ? Quel en serait le mode de fonctionnement ? Comment ces créatures agiraient-elles ? Ce sont là quelques-unes des questions que le réalisateur Chris Wedge et le célèbre auteur et illustrateur des livres pour enfant Wiliam Joyce se posèrent à l'origine du projets "Robots". Les deux hommes -réunis par Chris Meledandri, président de Twentieth Century Fox Animation- s'étant immédiatement retrouvés sur la même longueur d'onde, les idées ne tardèrent pas à fuser.

Chris Wedge : « Il fallait d'abord définir un cadre, et j'ai pensé qu'un monde mécanique serait propoice à mon imagination. Les robots ont inspiré quantité de films, principalement de science-fiction, mais Bill Joyce et moi souhaitions créer quelque chose de différent : un monde de fantaisie, haut en couleur, peuplé de personnages mécaniques. Ce serait un univers purement artificiel, crée pour la circonstance. Nous ne pourrions donc nous appuyer sur aucune image de référence : pas question de reproduire un paysage glaciaire, des poissons ou des fourmis, etc. »

Joyce releva le défi avec autant d'enthousiasme que Wedge, tout en mesurant parfaitement les enjeux : « J'avais dit un jour que mon plus grand plaisir serait de dessiner unn monde de A à Z. Avec "Robots", j'ai été servi ! »

À la rencontre des Robots

À quoi ressemble un robot ? Le cinéma de science-fiction et les séries télévisées ont souvent représenté ces androïdes avant qu'ils ne commencent à faire (timidement) leur entrée dans notre quotidien. Certaines de ces créatures mécaniques inspiraient l'inquiétude, d'autres suscitaient une franche hilarité. Pour Wedge, l'enjeu était d'en inventer de nouvelles, en se démarquant de toutes les représentations antérieures.

L'animation

L'équipe animation, supervisée par James Breshan et Mike Thurmeier, joua, au même titre que les doubleurs, un rôle déterminant dans la création des personnages. « Les acteurs nous fournissent la voix qui donnent vie aux robots » explique Brensham, « mais ce sont les animateurs qui donnent une âme à ceux-ci ». Les animateurs consacrèrent d'abord plusieurs mois à tester les expressions et les mouvements des robots. Dans le cas de Rodney, ils allèrent jusqu'à visionner d'anciens films de James Stewart pour étudier la démarche à grandes enjambées de ce génial comédien. Le développement des personnages fit également appel aux arts et techniques de la pantomime et des marionnettes. Ce travail fut régulièrement passé au crible lors de séances collectives, portant sur des plans spécifiques, voire sur une simple image. L'équipe « Matériaux » de Blue Sky eut également une part importante dans l'invention du look des robots. Ainsi que l'explique Michael Eringis, superviseur de ce département : « Nous enrichissons les caractéristiques physiques des robots à l'aide de petites touches qui font partie de la vie : une salissure, des ébréchures, une tache de rouille… autant de détails qui donnent du relief à ces machines. »

Pour choisir les signes d'usure les plus appropriés, l'équipe de matériaux réunit une documentation photo et étudia le vieillissement des machines et des métaux.

Le logiciel de rendu Blue Sky aida considérablement l'ensemble de l'équipe à donner vie aux personnages et à leur environnement. Le studio élabora notamment une interface sur le net, permettant aux dessinateurs de faire circuler leurs travaux et, par exemple, de s'échanger des « membres » de robots. Un autre instrument Blue Sky fut mis à contribution pour générer des « figurants » dans les scènes de masse.

Robots: bande annonce 2
Vign_Capture
Fiche technique

TITRE ORIGINAL : ROBOTS 

  • Pays d'origine :  États-Unis
  • Genre : animation
  • Durée : 90 min
  • Film en couleur
  • Effet :  3D
  • Language (V.0.) : anglais
  • Année de production 2005
  • Sortie en salle  :  États-Unis  :  le 11 mars 2005 , France : le 6 avril 2005 , Suisse romande : le 7 mars 2005
  • Sortie de la B.O.:  le 28 mars 2005
  • Box Office France : 1 109 111 entrées
  • Budget: 75 000 000 $

LES SUPPORTS

DVD et Blu-ray:  : 6 octobre 2005 et diverses rééditions: le 21 février 2007, le 6 avril 2011,, le 28 août 2013, le 18/11/2016   

Bonus du DVD:

Court-métrage de la Tante Fanny (4')

Jeux interactifs : "la danse des robots" et  "la séance photo de Fender"

Rencontre avec les voix françaises de Robots  

6 scènes inédites

Clip vidéo : "From Zero to Hero" par Sarah Conner

Premières images de "L'âge de glace 2 

Bande-annonce de "L'âge de glace 2"

 

Bonus Blu-ray

Boîtier Blu-ray avec fourreau                                                                                                                          

Commentaires audio des concepteurs de Blue Sky  

Visite avec la Tante Fanny

Le doublage des robots

Scènes coupées

Edition spécifique pour les enfants « Mon petit cinéma » : sortie le 21 février 2007  et le 18/11/2016.   Cette édition comprend: un boîtier à poignée intégrée,  un DVD inrayable, le démarrage automatique du film et un  livret de 12 pages (jeux et goodies).

Coffret prestige de 5 Blu-ray (+ 1 DVD Bonus (Blu-ray) :  L'Âge de Glace 1 - 2 - 3 - Robots - Horton Coffret des réalisateurs Chris Wedge et Carlos Saldanh. Date de sortie le 6 avril 2011 et date de sortie de la réédition : le 18 novembre 2016.

RÉALISATEURS

Chris Wedge et Carlos Saldanha

SCÉNARIO

Scénaristes: David Lindsay-Abaire, Lowell Ganz, Babaloo Mandel d’après une histoire de Jim McClain et Ron Mita

SOUNDTRACKS

  • Compositeurs :  John Powell,  Ian Ball,  Adam Schlesinger
  • Musiques additionnelles : Deanna Brown, Yamma Brown, Chingy, Sarah Connor, Edward Elgar, Gioacchino Rossini, Johann Strauß et Tom Waits

VOIX ORIGINALES (anglaises)

  • Ewan McGregor-rôle: voix de Rodney Copperbottom
  • Robin Williams -rôle: voix de Fender Pinwheeler
  • Halle Berry -rôle: voix de Cappy
  • Mel Brooks-rôle: voix de Bigweld
  • Stanley Tucci-rôle: voix de Mr. Copperbottom
  • Dianne Wiest -rôle: voix de Mrs. Copperbottom
  • Greg Kinnear -rôle: voix de Ratchet
  • Paul Giamatti-rôle: voix de Tim le gardien
  • Jim Broadbent-rôle: voix de Mrs. Gasket
  • Lowell Ganz-rôle: voix de  Mr. Gasket
  • James Earl Jones-rôle: voix de La boîte du magasin
  • Amanda Bynes-rôle: voix de Piper Pinwheeler, soeur de Fender
  • Drew Carey-rôle:voix de Crank
  • Harland Williams -rôle: voix de Lug
  • Jennifer Coolidge -rôle: voix de Aunt Fanny
  • Jay Leno-rôle: voix de Fire Hydrant
  • Natasha Lyonne-rôle: voix de Loretta Geargrinder 

VOIX FRANÇAISES

  • Vincent Cassel-rôle: voix de Rodney Copperbottom
  • Élie Semoun-rôle: voix de Fender
  • Monica Bellucci-rôle: voix de Cappy
  • Jean Rochefort-rôle: voix de Bigweld
  • Virginie Efira -rôle: voix de Piper, la sœur de Fender
  • Édouard Baer-rôle: voix de Ratchet
  • Roger Carel-rôle: voix de Mme Gasket
  • Jean-Philippe Puymartin-rôle: voix de Herb Copperbottom
  • Bernard Alane-rôle: voix de Crank
  • Emmanuelle Bondeville-rôle: voix de Mme Copperbottom
  • Marc Alfos-rôle: voix de Jack Hammers
  • Jane Val-rôle: voix de Tante Fanny
  • Laurent Morteau -rôle: voix de Tim
  • Jean-Claude Donda -rôle: voix de M. Gunk

VOIX QUÉBÉCOISES

  • Hugolin Chevrette -rôle: voix de Rodney Copperbottom
  • Benoît Brière-rôle: voix de Fender
  • Anne Dorval-rôle: voix de Cappy
  • Pierre Collin-rôle: voix de Bigweld
  • Eveline Gélinas-rôle: voix de Piper
  • Guy Nadon-rôle: voix de Crank
  • Antoine Durand-rôle: voix de Ratchet
  • André Montmorency-rôle: voix de Mme Gasket
  • Pierre Verville-rôle: voix de M. Gasket
  • Alain Zouvi-rôle: voix de M. Copperbottom
  • Claudine Chatel-rôle: voix de Mme Copperbottom
  • Louise Rémy-rôle: voix de Tante Fanny

EQUIPE TECHNIQUE

  • Casting : Christian Kaplan
  • Directeur artistique : Steve Martino
  • Storyboarders:  Chris Renaud, David Silverman, Karen Disher,  Steve Moore
  • Animation et effets visuels : Alexander Adell
  • Superviseur de l’animation :   Mike Thurmeier
  • Bruiteur:  Frank Kern 
  • Ingénieur du son : Tim Gomillion
  • Monteur son : Sean Garnhart
  • Monteurs : John Carnochan, Tim Nordquist
  • Chef décorateur : William Joyce 

DISTRIBUTION

  • Attachées de presse : Françoise Dessaigne, Alexandra Schamis,
  • Communication : Vanessa Kirsc

PRODUCTION

  • Producteurs : Jerry Davis, John C. Donkin, William Joyce,  Lorne Orleans
  • Coproducteur: Bob Gordon
  • Directeur de production : Maria Criscuolo
  • Producteur exécutif : Christopher Meledandri
  • Superviseurs de production : Anthony Nisi, Jeannine Berger, Patrick Esposito   

SOCIÉTÉS

  • Production : Blue Sky, Fox Animation Studios
  • Distributeur France (Sortie en salle) : Twentieth Century Fox France
 
Vign_184x
Anecdotes et potins autour du tournage

Et de deux !

Après le triomphe de « L'Age de glace » en 2001, « Robots » marque le retour du tandem de réalisateurs composé de Chris Wedge et Carlos Saldanha.  Lorsque Rodney arrive à Robot-Ville, on peut entrevoir un robot très ressemblant à Sid, le paresseux (vers 15 minutes de film). Les réalisateurs, Chris Wedge et Carlos Saldanha, ont voulu faire un clin d’œil à leur précédent film d'animation en commun qui n'est autre que « L'Âge de glace » sorti trois ans auparavant.

Après la neige, les boulons...

Le co-réalisateur Carlos Saldanha évoque les différences entre « L'Age de glace » et « Robots » : « Robots » est infiniment plus complexe, tant par sa narration et ses personnages que par son décor. « L'Age de glace »avait pour arrière-plan une vaste étendue blanche sur laquelle ne se détachaient que quatre personnages. Sur « Robots », ils ont dû créer une immense ville à plusieurs niveaux et de nombreux personnages, dont chacun nécessitait un travail extrêmement fouillé."

Le défi de Chris Wedge

Après la banquise de « L'Age de glac »e, le réalisateur Chris Wedge a décidé de s'intéresser au monde des robots. Il raconte : "Il fallait d'abord définir un cadre, et j'ai pensé qu'un monde mécanique serait propice à mon imagination. Les robots ont inspiré quantité de films, principalement de science-fiction, mais avec William Joyce, le célèbre auteur et illustrateur de livres pour enfants avec qui j'ai eu l'idée de faire le film, nous souhaitions créer quelque chose : un monde de fantaisie, haut en couleur, peuplé de personnages mécaniques. Ce serait donc purement artificiel, créé pour la circonstance. Nous ne pourrions donc nous appuyer sur aucune image de référence : pas question de reproduire un paysage glaciaire, des poissons, des fourmis, etc..."

Le thème-clé de  « Robots »

Le producteur exécutif Christopher Meledandri pointe le thème-clé de Robots : « Le film évoque les rêves des parents et les espoirs qu'ils placent en leurs enfants. Ce thème est illustré par le biais de l'humour. Il s'inscrit dans le cadre d'une comédie d'une ampleur et d'une qualité visuelle époustouflantes, qui ne ressemble à rien de ce que nous avons vu jusqu'ici. »

And the voices are...

En version originale, Ewan McGregor double le héros Rodney. Il est accompagné d'autres vedettes du septième art parmi lesquelles Halle Berry (Cappy), Mel Brooks (Bigweld), Greg Kinnear (Ratchet), Robin Williams (Fender) ou encore Stanley Tucci (Monsieur Copperbottom).

Des voix françaises de prestige

Le doublage français de « Robots » réunit des acteurs de premier plan. Ainsi, Vincent Cassel et sa compagne Monica Bellucci prêtent respectivement leurs voix au héros Rodney et à la belle Cappy. Edouard Baer "incarne" le méchant Ratchet, Elie Semoun le trublion Fender et Jean Rochefort le grand inventeur Bigweld. Enfin, la présentatrice télé Virginie Efira double la turbulente Piper, soeur de Fender. A noter que Vincent Cassel et Elie Semoun sont fidèles aux réalisateurs Chris Wedge et Carlos Saldanha, puisqu'ils doublaient déjà des personnages de « L'Age de glace » (Cassel le tigre Diego et Semoun la mangouste Sid).

Des concepteurs qui se la jouent !

Le réalisateur de « Robots », Chris Wedge, ainsi que le scénariste Lowell Ganz, font une petite « apparition » dans leur film d'animation. Le premier prête sa voix à une cabine téléphonique, le second au personnage de Monsieur Gasket.

Le travail de recherche

L'auteur et illustrateur de livres pour enfants William Joyce a effectué un travail de recherches dans divers lieux réunissant des machines ou accessoires mécaniques : des usines, des quincailleries, des décharges industrielles, mais aussi... dans sa propre cuisine, où il s'intéressa de près à son hachoir et sa gaufreuse électrique !

Un compositeur féru d'animation

Le compositeur de la musique de « Robots », John Powell, a créé de très nombreuses bandes sonores pour les films d'animation. On lui doit notamment celles de « Fourmiz » en 1998, « Chicken run », »La Route d'Eldorado « (2000), ainsi que celle de « Shrek » (2001) et « Shrek 2 » (2004).

La bande originale  compte 19 titres: elle est sortie sous le  Label Varèse Sarabande, le 28 mars 2005

Suivant le périple de Rodney à Robot Ville, ce disque se veut linéaire à l'histoire. Pas la peine d'avoir vu le film donc pour comprendre qu'il y aura un moment dramatique chargé de suspense. En effet, à partir du morceau 14, la musique se fait plus angoissante et s'apparente beaucoup à une alarme de réveil. Si l'on devine une fin heureuse pour ce film grand public, le retour à la normale est souligné musicalement par une reprise du thème d'ouverture.

L'air de Fender intitulé "Je chante sous la graisse" est un pastiche de "Je chante sous la pluie" du film "Chantons sous la pluie". La bande originale du film en France est « Mon Paradis » de Jonatan Cerrada.

L'histoire mouvementée de Fox Animation

Le premier film d'animation à avoir été réalisé par le Département animation de la Fox est « Anastasia », en 1997, qui remporte un franc succès. Fort de ce dernier, les studios décident de mettre en chantier un nouveau film d'animation, cette fois-ci futuriste: ce sera « Titan A.E. » (2000), toujours réalisé par le tandem Don Bluth / Gary Goldman. Doté d'un budget conséquent de 75 millions de dollars, le film n'en rapportera même pas le tiers. L'échec artistique et financier est tel que le Département d'animation menace de fermer. Lorsque le duo Chris Wedge / Carlos Saldanha propose « L'Age de glace » au studio, celui-ci est moribond, mais accepte néanmoins de le produire. Le succès est immense : le film rapporte près de 180 millions de dollars de recettes, soit trois fois le budget initial. Il a ainsi permis de sauver le Département animation de la Fox et d'enchaîner avec... « Robots ».

Un Oscar pour Chris Wedge

Chris Wedge, le réalisateur de « Robots », a remporté de très nombreux prix, dont l'Oscar du Meilleur court métrage, pour « Bunny », un court métrage d'animation réalisé en 1998. Il a également été cité à l'Oscar du Meilleur film d'animation pour « L'Age de glace ».

Un homme du futur

ROBOTS est un film entièrement réalisé en images de synthèse. L'imagerie de synthèse et l'image animée est une spécialité du réalisateur Chris Wedge qui a démarré sa carrière dans le film d'animation sur "Tron" des studios Disney. C'était l'un des premiers films à utiliser des séquences animées dans son intrigue en 1982.

Avant-première en présence de.....

Avant-première à L'UGC Normandie, Paris, le 23 mars 2005, en présence des acteurs qui ont doublé le film en français: Elie Semoun, Monica Bellucci, Jean Rochefort,, Virginie Efira , Vincent Cassel et Chris Wedge (le réailsateurr).

Vign_6
Sélection en festival
  • 2e NRJ Ciné Awards à Paris (France),  le 30 septembre 2005

Nomination  danss la catégorie « Meilleure voix » : Elie Semoun 

  • 17e Producers Guild of America Awards à Los Angeles (U.S.A.),  le 22 janvier 2006

Nomination  dans la catégorie “Meilleur film d'animation »  Jerry Davis, William Joyce, John C. Donkin

  • 33e Annie Awards à  Los Angeles (U.S.A.), e 4 février 2006

Nomination:  Meilleur design de personnage pour le cinéma                                                                                       Nomination:  Meilleurs décors pour le cinéma

Vos commentaires....
Il n'y a aucun commentaire
Virginie Efira©2016