VIRGINIE EFIRA
Actrice/comédienne/artiste
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
 
Vign_facebook-suiv
Retrouvez Virginie Efira
Vign_1_2_

Virginie Efira sur Facebook:  

Page: Virginie Efira   (ici) 

Suivez-moi sur TWITTER
Virginie sur Instagram

Femme et fière de l'être✌ #virginieefira

Une publication partagée par Virginie Efira (@virginie_efira_) le

Partagez cette page
 
Zazie_de_Paris-La_Marseillaise-kill_me_please
 

Vidéo: Zazie de Paris inerprète a capella "La Marseillaise" sur le générique du film.

Vign_Capture
Dossier de presse
 
Vign_1_3_
DVD/Affiches
 

Vidéo-Message d'Olias Barco -Les cinévores.com

Vign_Capture
 

Vidéo : extrait de Kill Me Please

Vign_Capture
 

Vidéo-Hep taxi- le portrait de Virginie Efira aux côtés de Jérôme Colin au volant d’un taxi- La Deux (RTBF)-22h45, 17/10/2010

Virginie Efira a toujours croqué la vie à pleines dents. Aujourd’hui, c’est le cinéma qu’elle croque avec gourmandise. Les projets se multiplient autour de la pétillante ex-présentatrice belge de télévision. Après une courte apparition dans « Les Barons », elle a enchaîné avec « Le Siffleur », aux côtés de Thierry Lhermitte et François Berléand. Ce mois de juin, elle tenait la tête d’affiche de la comédie de Dominique Farrugia , « L’amour, c’est mieux à deux ». On parle aussi d’un projet avec son ex-mari Patrick Ridremont : « Dead Man talk ». Sa carrière cinématographique est-elle vraiment lancée ? Est-il aussi facile que ça de passer du petit au grand écran ? En tous les cas, cet automne, c’est « Kill Me Please» de Olias Barco qui la porte sur la toile.

Vign_Capture
 
Vign_2A
 

Vidéo: Une minute avant le film-présentation du film  Kill me please ett de son réalisateur Olias Barco-Filmo TV

Vign_Capture
Photos du film
 

Vidéo : Less tv présente l’interview de Olias Barco sur Humus.fr

Vign_Capture
 
Vign_9_2_
 

Vidéo:  Interview de Olias Barco réalisateur de Kill me please

Vign_olias_bar
A-P UGC 2/11/2010
 

Vidéo: Avant-première bruxelloise (UGC) en présence de l'équipe du film , le 2 novembre. 2010

Vign_Capture
Festival Rome 3/11/2010
 

Vidéo-Kill me please :Meilleur film du festival à Rome

Vign_Capture
Interview

Vidéo: Interview de Virginie Efira,  Bouli Lanners, Olias Barco dans l'émission Twizz radio-La Libre-3/11/2010

Vign_twi
 
Vign_10
 

Vidéo: Making of : Le film a bénéficié pour sa sortie d'une opération transmédia atypique! Le public a eu l'occasion de suivre un making-of original sur le web, avec le site de la RTBF.BE durant les 3 semaines qui ont précédé la sortie du film.  Les "coulisses" du film étaient animées par le journaliste Jérôme Colin (acteur dans le film).

Vign_Capture
 

Vidéo : Olias Barco, réalisateur de Kill me please - Prisma News

Vign_Capture
 
Vign_2_3_
 

Vidéo: Zazie de Paris parle du film Kill me please-Prisma News

Vign_Capture
 

Vidéo: Interview de Zazie de Paris, actrice dans Kill Me Please-Essentielle.be

Vign_Capture
 
Vign_1_5_
 

Vidéo: Festival del Film di Roma 2010 -Kill me please-mercoledì 3 novembre

Festa Internazionale di Roma (Italie), du 28 octobre 2010 au 6 novembre 2010

Vign_Capture
 

Vidéo: Kill me please :presentato a Bologna dal regista Olias Barco, Zazie de Paris lors du 5e Festival International du Film de Rome - Festa Internazionale di Roma (Italie), du 28 octobre 2010 au 6 novembre 2010. 

Vign_Capture
 

Vidéo-interview de Olias Barco-Le Soir.be

Vign_Capture
 
Vign_kill_me_
Kill Me Please: bande annonce (vidéo)
Vign_Capture
Kill me please: synopsis et résumé

Synopsis: Le docteur Kruger rêve de faire entrer « le suicide dans la modernité ». Il offre à ses patients le service d'une clinique où l'on peut mourir en toute tranquillité, un verre de champagne à la main. Mais dans la clinique de la « mort idéale », rien ne se passe comme prévu.

RésuméLe docteur Kruger est un pionnier décidé à faire entrer le suicide dans la modernité. Sa clinique reçoit une subvention gouvernementale afin que le suicide ne soit plus une tragédie, mais un acte médical assisté. Son rêve est de trouver un cadre thérapeutique à l’intérieur duquel la médecine parvient à dominer cette pulsion de destruction que les désespérés, ou les malades, veulent exercer contre eux-mêmes. Chaque jour, le docteur Kruger reçoit ses malades et les écoute. Tour à tour, les patients défilent dans son bureau et examinent avec lui les motifs qui justifient — ou non — leur suicide à venir. Lorsque la décision est prise, chacun a le droit de voir exercer un dernier souhait : déjeuner spécial, vin d’excellence, lubie personnelle. Le docteur Kruger est un humaniste qui cherche à rendre la mort des autres plus douce. Mais dans la montagne isolée où il a décidé de bâtir son rêve de « suicide idéal », quelque chose vient lui rappeler que personne ne contrôle la pulsion de mort : la mort elle-même.

Extraits de Kill Me Please (vidéo)
Vign_Capture
Fiche technique

TITRE  ORIGINAL : KILL ME PLEASE

  • Genre :comédie noire
  • Durée:  95 minutes 
  • Année de production : 2010
  • Date de sortie en salle :  3 novembre 2010
  • Date de sortie DVD : 18/05/2011

Contenu additionnel:  Bande-annonce (3);  Scènes coupées (20'), Interview d'Olias Barco par Yozone (Bruno Paul) (16')- Court métrage : "Toilette" d'Olias Barco avec Aurélien Recoing et Jean-Claude Dreyfus (1994 - 4')

  • Format de la pellicule : 35 mm
  • Format de projection 1.85
  • Format son : DTS
  • Film en noir et blanc
  • Pas de musique
  • Nationalité du film : franco-belge
  • N° de Visa 125309
  • Interdit aux moins de 12 ans

RÉALISATEUR

Olias Barco

SCÉNARIO

Olias Barco, Stéphane Malandrin et Virgile Bramly

ACTEURS

  • Aurélien Recoing-rôle : Docteur Kruger
  • Benoît Poelvoorde-rôle : Monsieur Demanet, un acteur comique en phase terminale d'un cancer
  • Bouli Lanners-rôle : Monsieur Vidal, un héritier luxembourgeois ruiné et perdu  par le jeu
  • Virginie Efira-rôle : Inspectrice Juliette Evrard, de la brigade financière
  • Virgile Bramly-rôle : Virgile, un jeune dépressif autodestructeur au nombre incalculable de tentatives de suicide
  • Daniel Cohen-rôle : Jean-Marc
  • Saul Rubinek-rôle :Jack Breiman, un commis voyageur canadien atteint d'une tumeur au cerveau
  • Stéphanie Crayencour-rôle :Sophia
  • Gérard Rambert-rôle : Monsieur Nora
  • Vincent Tavier-rôle :  Monsieur Plouvier
  • Zazie de Paris-rôle : Madame Rachel, ancienne chanteuse de cabaret berlinois à la voix cassée , atteinte d'un cancer à la gorge
  • Clara Cleymans-rôle : Julia Davidson
  • Olga Grumberg-rôle : Ingrid
  • Philippe Nahon-rôle :  Monsieur Antoine
  • Nicolas Buysse-rôle : L'infirmier Luc
  • Jérôme Colin-rôle : L'infirmier Bob
  • Muriel Bersy-rôle : l'infirmière Muriel
  • Ingrid Heiderscheit-rôle : l'infirmière Sylvie
  • Stéphane Malandrin-rôle : l'assistant du docteur Kruger, Steve
  • Ewin Ryckaert-rôle : le chauffeur
  • Philippe Grand-Henry -rôle:Le Chasseur

Equipe technique 

  • 1er assistant réalisateur : Guillaume Malandrin
  • Stagiaire réalisation : Chloé Georges
  • Assistants opérateur : Benjamin Hautenauve, Joachim Philippe
  • Assistants caméra : Benjamin Hautenauve, Joachim Philippe
  • Deuxième caméra :Oscar da Silva
  • Photographe de plateau : Olivier Donnett
  • Directeur de la photographie : Frédéric Noirhomme
  • Ingénieur du son : Thomas Berliner
  • Assistants son : Ludo Vanpaschenberg, Laurence Morel
  • Stagiaire son :  Philippe Fontaine
  • Perchman post-synchro  : Félix Blume
  • Bruiteur : Bertrand Boudaud
  • Enregistrement des bruitages: Franco Piscopo, Aline Gavroy
  • Monteurs son : Fred Demolder, Frédéric Meert assistés de Bruno Schweisguth, David Davister, Renaud Gillaumin
  • Monteurs dialogue: Valene Leroy,  Hélène Lamy-au-Rousseau
  • Etalonneur : Veerle Zeelmaekers
  • Effets spéciaux : Olivier de Laveleye, Marie-Pierre Frankx assistés de Pierre Wuidart, Martin de Laveleye, Maxime de Laveleye, Jean-Christophe Bourgeois,
  • Effets spéciaux numériques: François Jacques
  • Images additionnelles : Joachim Philippe, Jérôme Colin
  • Détection post-synchro :Jo Masset
  • Enregistrement post-synchro : Franco Piscopo
  • Chef monteur : Ewin Ryckaert
  • Assistante monteuse : Marie Beaune
  • Chef opérateur : Frédéric Noirhomm
  • Électricité et machinerie : Sébastien Richard, Christophe-Gilbert Lequarré (Spyk)
  • Mixage : Franco Piscopo
  • Décorateur : Manu De Meulemeester
  • Ensemblier et  accessoiriste: Marc Desmare
  • Costumière : Elise Ancion
  • Assistant costumière: Paola Arellalo
  • Maquilleuses : Michelle Van Brussel, Béatrice Coormann, Djennifer
  • Coiffeuse : Elodie Liénart
  • Accessoiriste : Marc Desmare
  • Régisseur : Jacky Lambert
  • Générique : Monsieur et Madame Productions
  • Assistants de production : Anne-Claire Dedieu, Frédérique Larmagnac, Catherine Poels
  • Directeur de production : Vincent Tavier
  • Chargé de production : Ludovic Delbecq
  • Directrice de post-production : Adriana Piasek-Wanski

DISTRIBUTION

Attaché de presse : Pascal Launay

PRODUCTION

  • Producteurs délégués: Didier Brunner, Philippe Kauffmann, Guillaume Malandrin, Vincent Tavier, Olias Barco, Stéphane Malandrin
  • Producteurs associés: Arlette Zylberberg, Tomas Leyers, Jan Vrints, Wilfried Van Baelen 

SOCIÉTÉS

  • Production : La Parti Production, OXB et Les Armateurs
  • Coproduction : RTBF (Télévision belge), Minds Meet, Mollywood
  • En association avec la SOFICA CINEMAGE 5
  • Distributeur France (Sortie en salle) : Le Pacte

SORTIE À L’INTERNATIONALE

  • Allemagne-distributeur : Neue Visionen Filmverleih-sortie le 24/05/2012
  • Italie-distributeur : Archibald Enterprise Film-sortie le 14/01/2011
  • République tchèque-distributeur : Atlantis Entertainment
  • Slovaquie-distributeur : Atlantis Entertainment
  • Suisse alémanique-distributeur :Praesens film-sortie le 7/07/2011
 

Vidéo: Extrait de Kill Me Please

Vign_Capture
 
Vign_1_5_
Anecdotes et potins autour du tournage

Titre

Au départ de ce projet, le film devait s'intituler "Dignitas" qui est le nom de la vraie et étrange clinique lovée au coeur d'un bois peu rassurant...en Suisse. Cette clinique a d'ailleurs inspiré le hème film , tout comme des faits-divers relatant des suicides collectifs au Japon. 

La grande faucheuse 

C'est à Marco Ferreri que "Kill me please" doit son ton et notamment à "La Grande Bouffe", influence citée par le cinéaste Olia Barcos : «Ce qui choque, dans le film de Ferreri, c’est moins l’excès de bouffe auquel se livrent les personnages, que le sérieux avec lequel ils le font. Ils se font éclater la panse, oui, mais ils le font sérieusement, en restant concentrés. Le film devient drôle par excès de sérieux, à force de pousser la limite d’une logique imparable, mais presque obsessionnelle : bouffons à en crever.»

Sujet du film

"Kill me please" est une comédie noire sur un sujet plutôt grave, le suicide. Le réalisateur Olias Barco cite volontiers comme référence "La Grande bouffe" de Marco Ferreri.

Un duo inséparable

Les comédiens Bouli Lanners et Benoît Poelvoorde se connaissent bien: ils ont joué dans de nombreux films en commun dont "Cowboy" (2005) et "Astérix aux Jeux Olympiques" (2007).

Un film de producteur

"Kill me please" s’inscrit dans la suite logique et historique des films produits par "La Parti Production" et par ses fondateurs. Des films tels que "C'est arrivé près de chez vous" et "Aaltra "qui sont "des projets à petit budget, sans pression financière, mais animés d’une rage, d’une urgence, bref d’une liberté de ton qu’il est parfois difficile d’acquérir dans un système de production plus “traditionnel”." Le producteur Vincent Tavier a travaillé avec Olias Barco et Stéphane Malandrin à l’élaboration d'un scénario volontairement court afin de laisser la place à la mise en scène et à l’improvisation. L’équipe technique a été réduite à  son plus simple effectif afin de préserver un esprit de légèreté et de liberté lors du tournage.

Petit budget mais gros casting

Malgré son petit budget, "Kill me please" a réussi à attirer quelques stars comme Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners ou encore Virginie Efira. Il faut préciser qu'une partie du casting est issue de l'équipe technique et notamment de production, réduisant ainsi les coûts de tournage.

Les lieux

Le film a été tourné en trois semaines (septembre) dans un lieu unique : un hôtel magnifique perdu dans une forêt (au château de la poste à Maillen dans le Condroz  namurois  en Belgique--dans le domaine de Ronchinne: il s'agit de l'ancienne propriété du Prince Victor Napoléon et de Clémentine de Belgique.

Genèse du projet

Le réalisateur Olias Barco : "Après "Snowboarder", mon premier film, j’ai voulu me suicider; mon ami scénariste Stéphane Malandrin (que j’avais rencontré aux ateliers d’écriture "Equinoxe") m’a dit : « Fais plutôt un film ». J’ai cherché de l’argent en France, tout le monde m’a regardé comme si j’étais Django, le cavalier de Sergio Corbucci qui s’échappe de son cimetière et traîne son cercueil derrière lui. J’ai appris qu’il existait un pays qui acceptait les réfugiés artistiques : la Belgique. Je me suis enfui avant qu’on me remette dans le cercueil. Et c’est à Bruxelles que ce film est né."

Une promotion hors du commun

Le film a bénéficié pour sa sortie d'une opération transmédia atypique! Le public a eu l'occasion de suivre un making of original sur le web, sur le site de la RTBF.BE durant les 3 semaines qui ont précédé le film.  Les "coulisses" du film étaient animées par le journaliste Jérôme Colin (acteur dans le film). Jusqu'au 3 novembre, les internautes ont également eu la chance de gagner de nombreux cadeaux : accès aux avant-premières du FIFF, de Bruxelles et de Liège ; DVD ; packages complets goodies ; un week-end pour 2 au Château de la Poste à Namur (lieu de tournage du film) ; des meet and greet avec l’équipe du film et une soirée en compagnie des acteurs. Cerise sur le gâteau, la RTBF a proposé une avant-première exclusive web le 1er novembre en compagnie de l’équipe du film.

Note d'intention du réalisateur -Eléments artistiques 

À force d’hygiéniser la mort et de la faire disparaître aux confins des services de soins palliatifs, notre société arriverait presque à nous faire croire que le passage dans le néant est une formalité médicale, et qu’on pourra, un jour, aller se suicider dans une « clinique spécialisée » comme on part en vacances.

Par la sève décapante de l’humour noir, ce film confronte notre fantas­me d’une mort douce à sa triviale réalité.

C’est pour cette raison que le film a été tourné dans un style proche du documentaire (caméra légère, proche des acteurs) mais sans voyeurisme, afin que la vérité d’une mort sans douleur apparaisse pour ce qu’elle est : une farce macabre.

Le réalisateur tient à suivre une narration réaliste même lorsqu’à force de décalage et d’excès, les personnages plongent dans l’horreur : « Ici, dans ce film, la tension dramatique est conçue comme un escalier en colimaçon. Ça tourne et ça ne cesse de monter, jusqu’à donner le vertige, lorsque enfin, tout se déclenche. Puis, une fois que le basculement dans l’extraor­dinaire est devenu irréversible, le film doit continuer son chemin, jusqu’à l’absurde, et parfois, au rire »…

 

Vidéo: Extrait de Kill Me Please 

Vign_EXT
Zazie-de-Paris et Olias Barco au festival de Rome; le 3/11/2011
Vign_26_Zazie-de-Paris_portrait_w858
Kill me please en festival
  • 25e Festival international du film francophone de Namur (Belgique), du 1/10 au 8/10/2010

  • Le film a été présenté dans la catégorie  « Regards du présent ».

    • 5e Festival International du Film de Rome - Festa Internazionale di Roma (Italie), du 28 octobre 2010 au 6 novembre 2010.

    Olias Barco, le réalisateur de Kill me please,  s’est vu décerner le « Prix du Meilleur film » (Marc Aurèle d'Or) Outre le Grand Prix, il a également reçu le Prix de la Critique.

    • 6e Gérard du Cinéma, Paris, France le 21 février 2011

    "Kill me please" a reçu le Gérard du film français sorti avec un titre en anglais parce qu'on sait jamais, sur un malentendu, on peut croire qu'il est américain !

  • « Kill me please » avait également été nominé pour le « Gérard du film que tu vas voir alors que ta meuf t'a largué... t'as perdu ton boulot... t'as appris que t'avais le cancer... mais bon, tu t'es dit " la vie continue, je vais aller au ciné pour retrouver un peu de joie de vivre ", et puis, t'arrives devant ton UGC, et là, au menu...»

Deux autres films, dans lesquels Virginie Efira tient un rôle,  « La chance de ma vie » et « L’amour c’est mieux à deux » concourraient dans la catégorie « Film guimauve que tu te forces à aller voir uniquement pour emballer une meuf ».  

  •  23e Festival du cinéma belge-Moustier (Belgique), du 1 au 6 mars 2011

Salle  de l'amicale Solvay à Jemeppe

  • Festival International de Film Transylvanie (Roumanie), du 03/06/2011 au 12/06/2011

Olias Barco s'est rendu sur place pour défendre son film nommé dans la catégorie « Shadow ».

  • Festival du film francophone de Bratislava (Slovaquie), 13/04/2011 au 17/04/2011

Sélection « Fresh & New »

  • 13e Festival du Film de Taipei (Taiwan),  du 24/06/2011 au 16/07/2011

Sélection « Panorama - Midnight Shock »

  • 12e Festival du Film Francophone de Grèce, du 31 mars 2011 au 8 avril 2011

Le film était nominé dans la catégorie « Panorama du cinéma français ».

  • 44e Festival International du film Fantastique de Sitgès (Catalogne-Espagne), du 6 au 16 octobre 2011

Le film s’est vu décerner le Prix « Dark fiction » - Noves visions

  • 14e Rendez-vous du cinéma français à Paris, du 11/01 au 16/01/2012

Olias Barco était sur place pour défendre son film.

Avant-première à l'UGC en présence de l'équipe; le 2/11/2010
Vign_4
Vos commentaires
Il n'y a aucun commentaire
Virginie Efira©2016