VIRGINIE EFIRA
Actrice/comédienne/artiste
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
 
Vign_facebook-suiv
Retrouvez Virginie Efira
Vign_2_ss_5_

Virginie Efira sur Facebook:  

Page: Virginie Efira   (ici) 

Suivez-moi sur TWITTER
Virginie sur Instagram

Partagez-moi😚 #virginieefira Https://twitter.com//Virginie_Efira

Une publication partagée par Virginie Efira (@virginie_efira_) le

Pour partager la page
 
Générique: Melody of the sun / Christophe Julien
Éric Besnard
Vign_telechargement

 Biographie/filmographie:ICI

Virginie Efira
Vign_2_5_
Benjamin Lavernhe
Vign_9_2_
Hervé Pierre
Vign_pierre1
 
 
Vign_370590_105

CV: ICI

Léo Lorléac'h
Vign_redim_recadre_photo
 
Hiam Abbass
Vign_595603_2
 
cv_hiam_abbass.pdf (516,27 Ko)
Laurent Bateau
Vign_laurent-bateau-1-819x1024

CV: ICI

Générique du film
Vign_Capture
Dossier de presse du film
Dossier de presse du film
DVD/Affiches
Tournage
Photos du film
 
Vign_2
Festival Sarlat-2015
 

Vidéo: Eric Besnard, le réalisateur, et ses 2 acteurs principaux, Virginie Efira et Benjamin Lavernhe, répondent aux questions de France Bleu Périgord avant la projection du film  en avant-première, au cinéma "Le Rex" de Sarlat, le 12  novembre 2015.

Vign_B
 

Vidéo-Débat avec l'équipe du film "Le goût des merveilles"-Sarlat-le 12 novembre 2015

L'origine du scénario

Vign_Capture
 

Vidéo: Débat au festival du film de Sarlat avec le réalisateur Eric Besnard et les acteurs Virginie Efira et Benjamin Lavernhe. Débat présenté par Philippe Lefait au cinéma "Le Rex "de Sarlat, le 12 novembre 2015.

Vign_A
 

Vidéo:-Débat au festival du film de Sarlat  avec le réalisateur Eric Besnard et les acteurs Virginie Efira et Benjamin Lavernhe:: leurs études et leur parcours pour devenir acteurs.

Débat au cinéma "Le Rex "de Sarlat, le 12/11/2015.

Vign_c
 

Vidéo: Iinterview de Benjamin Lavernhe-Des mots de minuit -Mot à Mot -Festival du film de Sarlat

Vign_Capture
 

Vidéo: Interview de Virginie Efira à propos du film  "Le goût des Merveilles"- "Dans la tête de..."-Ciné, Séries &CIE-2015

Vign_d
 

Vidéo-Interview de Virginie Efira -Télé Loisirs-2015

Vign_Capture
 

Vidéo-Interview de Virginie Efira et Benjamin Lavernhe--Pure People-le 12 décembre 2015

Vign_Capture
Festival de Arras
 
Programme du 16e Arras Film Festival, du 6 au 15 novembre 2015
 

Vidéo: Virginie Efira et Eric Besnard en interview-Le quotidien du cinéma -le 18 novembre 2015

Vign_f
C'est au programme-1/12/2015
 

Vidéo::Virginie Efira l’atout charme du cinéma français-C’est au programme- FR2-le 1 décembre 2015

Vign_Capture
 

Vidéo:: Interview de Virginie Efira par Sophie Davant -C’est au programme- FR2-le 1 décembre 2015 ( part 2)

Vign_Capture
 
Vign_le_gout_des
 

Vidéo: Interview d'Eric Besnard et Benjamin Lavernhe-Ciné Zooms2

Vign_Capture
 

Vidéo: Interview de Virginie Efira-Comment ça va bien-FR2-le 2 décembre 2015

Vign_Capture
 

Vidéo :Interview de Virginie Efira-Comment ça va bien-le 2 décembre 2015.

Vign_Capture
 

Éric Besnard et de Benjamin Lavernhe lors de l'avant-première au cinéma Mega CGR à Niort, le 4 décembre 015 à 20h.

Vign_av_p_a_niortjpg
 

Vidéo-JT 12/13-FR3- le 14 décembre 2015

Vign_Capture
 

Vidéo: Critique du film "Le Goût des merveilles" et interview de Benjamin Lavernhe-L’amour est dans le pré -Demandez le Programme-TV5 monde

Vign_Capture
 
24e French Film Festival/Festival du film français de Richmond (Virginie-USA), du 31 mars au 3 avril 2016
 
17e Festival du Film Francophone de Grèce 2016 (à Athènes du 7 au 13 avril, puis à Thessalonique du 14 au 20 avril 2016)
 

Programme de la  soirée organisée dans le cadre de la journée mondiale de l'autisme lors du 29e Fetsival du film à Sain- Paul-trois-Châteaux  (Drôme-France) qui s'est tenu  du 8 au 15 octobre 2016.

Vign_Programme-Journee_autisme-2016
ITW France Bleu
Virginie_Efira_et_Delphine_de_Turckheim-Par Daniela Lumbroso-Diffusion du vendredi 11 décembre 2015 Durée : 45min
 

A l’occasion de la Journée Internationale du Handicap Rachida DATI convie les habitants du 7e à la projection du film "le Goût des Merveilles"  d’Eric BESNARD le Lundi 4 décembre à 18h30. 

La projection est accessible aux malentendants (sous-titrage) et sera suivie d’un échange avec Eric BESNARD, réalisateur du film.

Vign_journee
Sortie en France le 16/12/2015
Vign_le_gout_desmerv
Titres internationaux
  • Titre international: The Sense of Wonders
  • Allemagne : Birnenkuchen mit Lavendel (Gâteaux à la poire et à la lavande)
  • Brésil : O Sentido do Amor
  • Espagne : Pastel de pera con lavanda
  • Grèce : Η αγάπη είναι ένα θαύμα
  • Hongrie: A csodák ízlelése
  • Israël: Niflaot ha'khoushim
  • Lituanie : Kriausiu pyrageliai su levandomis
  • Mexique : La magia de los sentidos  (La magie des senteurs)
  • Portugal: O Sentido do Maravilhoso
  • Russie: Вкус чудес
  • Suède: Päron och lavendel
Vidéo-Le goût des merveilles: bande-annonce
Vign_BANDE
Le goût des merveilles-Synopsis

Au coeur de la Drôme provençale, Louise, jeune veuve arboricultrice, élève seule ses deux enfants  (Emma 16 ans et Félix 9 ans) et tente de préserver l’exploitation familiale (trois hectares plantés de poiriers). Un soir, elle manque d’écraser un inconnu au comportement singulier. Cet homme se révèle vite différent de la plupart des gens. Et sa capacité d’émerveillement pourrait bien changer la vie de Louise et de sa famille.

Vidéo-Extrait-Le goût des merveilles: Les délices de Louise
Vign_extrait_2
Le goût des merveilles: Fiche technique

TITRE ORIGINAL : LE GOÛT DES MERVEILLES 

  • Genres :comédie, drame, romance, comédie romantique
  • Nationalité : film Français  
  • Année de production : 2014
  • Durée : 100 min
  • Film en couleur
  • Format son: Scope
  • Format son: Dolby 5.1
  • Numéro de visa : 133.067
  • Budget: 5.815566 M€
  • Box office (en France): 240 643 entrées (ICI) -(Allemagne: 658 819 entrées)
  • Date de sortie en salle:  le 16 décembre 2015
  • Date de sortie du DVD: le 19 avril 2016

RÉALISATEUR 

Eric Besnard

SCÉNARIO

Scénariste: Eric Besnard

ACTEURS

  • Virginie Efira-rôle : Louise Legrand, arboricultrice
  • Benjamin Lavernhe-rôle : Pierre (autiste)
  • Lucie Fagedet-rôle : Emma Legrand, fille de Louise
  • Hervé Pierre-rôle : Jules, , le libraire, mentor de Pierre
  • Hiam Abbass-rôle : Dr. Mélanie Ferenza (psychologue)
  • Laurent Bateau-rôle : Paul, le voisin de Louise
  • Léo Lorléac'h-rôle : Félix Legrand, fils de Louise
  • Natalie Beder-rôle : la jeune femme dans la librairie
  • France Darry-rôle : la cliente au  marché
  • Valentin Merlet-rôle: le banquier
  • François Bureloup-rôle : le patron du bar
  • Franck Adrien-rôle : l’aide-soignant
  • Stéphane Di Spirito-rôle : le 1er client au marché
  • Alain Gressot-rôle : le 2ème client au marché 
  • Julien Ratel-rôle : le livreur de fleurs
  • Christian Valsamidis-rôle :le chanteur karaoké
  • Alix Arbet-rôle : la chanteuse karaoké 

MUSIQUE

Compositeur: Christophe Julien

EQUIPE TECHNIQUE

  • 1er assistant réalisateur : James Canal assisté de Justine Bosco et Alice Dautcourt
  • 1ère assistante caméra A : Fanny Chausson
  • 1ère assistante caméra B : Eléonore Huisse
  • 2e assistante caméra : Chloé Acher 
  • Chef monteur : Yann Dedet
  • Ingénieur du son : Antoine Deflandre
  • Régisseur : Margot Luneau
  • Chef électricien : Didier Versolatto
  • Chef machiniste : Réginald Desy
  • Cadreur : Christophe Artus 
  • Scripte : Anne Wermelinger
  • Directeur de la photographie / chef opérateur: Philippe Guilbert
  • Décorateur : Bertrand Seitz
  • Costumière : Elisabeth Lehuger-Rousseau
  • Directeur du casting : David Bertrand

DISTRIBUTION

Attachée de presse : Florence Narozny

PRODUCTION

  • Directeur de production : Jérôme Chalou
  • Producteurs délégués : Patrice Ledoux, Michel Seydoux

SOCIÉTÉS

  • Productions déléguées : Pulsar Productions, Caméra One
  • Coproductions : D8 Films, TF1 Droits audiovisuels, Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma UGC (Union Fédérale Cinématographique)
  • Participations:  Canal+, OCS (Orange Cinéma Séries), D8
  • Avec le soutien du CNC (Centre National de la Cinétographie), de la Région Rhône-Alpes, du PROCIREP
  • Exportation/Ventes internationales : TF1 Studio
  • Distributeur France  : UGC Distribution
Vidéo-Extrait-Le goût des merveilles: le déjeuner
Vign_extrait_3
Sorties internationales
  • Allemagne -distrubuteur : Neue Visionen Filmverleih-sortie le 10/03/2016
  •  Autriche-distrubuteur :  Filmladen-sortie le 11/03/2016
  •  Belgique-distrubuteur : Victory Productions-sortie le 23/12/2015
  •  Corée du Sud-distrubuteur :Mediasoft Films
  •  Espagne-distrubuteur : Surtsey films-sortie le 29/07/2016
  •  Grèce-distrubuteur :Seven Films-sortie le 18/08/2016
  • Israël-distrubuteur : Nachshon Films-sortie le 13/10/2016
  •  Lituanie-distrubuteur : Kino Pasak-sortie le 19/08/2016
  •  Mexique-distrubuteu:r : Amarok Films-sortie le 21/10/2016
  •  Portugal-distrubuteur : Nos Lusomundo Audiovisuais-sortie le 15/09/2016
  •  Québec-distrubuteur : Axia Films Inc.-sortie le  8/07/2016
  •  Suède--distrubuteur : Njutafilms-sortie le 16/12/2016
  •  Suisse alémanique-distrubuteur :Pathé Films AG-sortie le 23/06/2016
  •  Suisse romande-distrubuteur : Pathé Films AG-sortie le 16/12/2015
 

Vidéo: Interview de Eric Besnard et Virginie Efira  pour la sortie du film "Le goût des merveilles"- la 5-Entrée libre-2015

Vign_G
Anecdotes et potins autour du tournage du film "Le goût des merveilles"

 Idée du projet

"Il se trouve que, pour des raisons familiales, l’autisme est un sujet que je connaissais un peu. Ma femme étant psychologue, elle a elle-même travaillé avec des enfants autistes. Elle m’a raconté des anecdotes qui ont retenu mon attention", explique Éric Besnard. Le réalisateur s'est ensuite documenté (livres, témoignages,, nombreuses rencontres de professionnels en la matière, …) sur l'autisme et au fil de ses recherches, il s'est vite rendu compte qu'une personne atteinte du syndrome d'Asperger pourrait lui permettre de travailler sur différents thèmes lui tenant à cœur.

Une rencontre importante

Pour enrichir son scénario, Éric Besnard a aussi rencontré des psychologues comme Chantal Lheureux-Davidse, qui travaille auprès d'enfants autistes. Le réalisateur lui a présenté les caractéristiques du personnage de Pierre (hypersensible, rapport très proche avec la nature, génie mathématique) afin qu'elle le conseille et le mette sur la bonne voie.

Un film sensoriel

 Éric Besnard  a dit: "Je suis parti de cette idée. Oublier un peu la narration. Provoquer un ressenti. Je suis scénariste. Souvent pour les autres. Parfois pour mes propres films. J’écris beaucoup. Avec des destins divers et dans des genres différents. Mais toujours avec la volonté de raconter une histoire. D’être compris par ceux qui la regardent. Mais là je voulais autre chose. Quelque chose de moins rationnel. J’ai écrit à la sortie d’un deuil. Je voulais travailler sur le temps suspendu. La porosité émotionnelle."

Un titre qui a du goût

« L’une des raisons principales de l’existence de ce film est que je voulais une œuvre sur l’émerveillement. […] il se trouve que Jean Giono a écrit un livre  de recettes qui s’appelle « Le Goût du bonheur » dans lequel il y a la recette des Merveilles (pâtisserie du film). J’ai donc fait un clin d’œil à cet homme en appelant le film  Le Goût des merveilles. »

Les  "Merveilles" sont aussi des pâtisseries fines et légères de la famille des bugnes.

Un seule évolution : le regard

Lors du premier jet du scénario, Éric Besnard a commencé à construire un polar, avec une intrigue compliquée, mais il s'est vite aperçu que cette version ne s'approchait pas de sa première idée. Le réalisateur a alors "recommencé en construisant le film sur la conscience d’avoir un personnage qui n’évolue pas. Soit exactement le contraire de tout ce que conseille le manuel des castors juniors de la scénarisation."

Pour le réalisateur, "c'est plus une histoire d'amour qu'une comédie romantique, pour moi, et c'est l'évolution du regard. (...) C'est comment, au début, on a un regard sur quelqu'un, cette personne ne change pas, et par contre le regard du personnage de Virginie Efira change complètement". Pour évoquer cette différence, Éric Besnard a choisi de parler d'autisme, et notamment du syndrome d'Asperger, un mélange d'isolement, d'hypersensibilité, et de génie intellectuel

Un personnage extraterrestre

Une fois son scénario terminé, le réalisateur du « Goût des merveilles » s'est remémoré le film « Starman » de John Carpenter qui raconte l'histoire d'un extraterrestre honnête découvrant le monde. Éric Besnard le compare en quelque sorte avec Pierre : « Mon personnage est honnête, franc, direct. Il n’a pas d’intérêt pour l’argent et ne ment jamais. C’est un extraterrestre »….

La phrase du réalisateur

"Je voulais que mon personnage soit un génie mathématique mais qu'il soit capable de tout arrêter pour contempler un rayon de soleil pendant des heures…"

Préparation pour le rôle

Pour préparer son rôle d'une personne souffrant du syndrome d'Asperger, Benjamin Lavernhe a regardé des documentaires sur ce sujet et lu de nombreux témoignages, notamment ceux de Daniel Tammet, Josef Schovanec et Mary Temple Gradin, tous trois atteints d'autisme. L'acteur a aussi rencontré la psychologue Chantal Lheureux qui lui a parlé de ses patients et décrit leur comportement (langage, musicalité de leur voix, leurs tics...). Cette rencontre lui a donc permis de mieux comprendre comment se mettre dans la peau d'un autiste.

Un personnage terrestre et solaire

À partir du moment où je voulais un inconnu pour le rôle masculin, il me fallait quelqu’un d’identifié pour la femme. D’autant qu’elle est le personnage dans lequel le spectateur est censé se transférer. Quelqu’un d’empathique. Pierre étant particulièrement sensible à la beauté du monde, la femme dont il allait tomber amoureux ne pouvait pas être trop moche. Autant qu’elle soit jolie. Mais il fallait aussi qu’elle soit crédible avec une paire de bottes aux pieds dans un cadre rural. J’avais deux ou trois noms en tête. J’ai rencontré Virginie, que je ne connaissais pas. Je n’ai pas beaucoup de mérite à l’avoir choisi tant il est évident qu’elle a un côté terrestre et entier qui correspond exactement au rôle. J’aime beaucoup cette femme. On peut être très belle et concrète à la fois !

Virginie Efira et la romance

Comme elle le prouve une nouvelle fois avec "Le Goût des merveilles", Virginie Efira est très familière du genre cinématographique de la comédie romantique puisque dans sa filmographie on compte des titres comme "Caprice", "20 ans d'écart", "La Chance de ma vie" ou encore "L'Amour c'est mieux à deux".

Mère pour la deuxième fois

Dans « Une famille à louer » de Jean-Pierre Améris, Virgine Efira jouait aussi le rôle d'une mère élevant seule ses deux enfants. Cette fois, elle ne fait pas la connaissance de Benoît Poelvoorde, mais de Benjamin Lavernhe qui interprète un homme atteint du symptôme d'Asperger, une forme d'autisme.

La musique

Éric Besnard a dit: "C'est mon troisième film avec le même musicien, Christophe Julien. On a tenté des expériences nouvelles à chaque fois. J'aime cette collaboration sur le temps qui permet de se lancer des défis différents. Je crois qu'il était enthousiaste à l'idée de faire quelque chose qu'il n'avait jamais tenté. En théorie, je voulais du Philip Glass pour faire en sorte que la musique soit un hymne à la nature et qu'on sente la construction mathématique de la musique, à l'image des fugues de Bach. Très vite, nous sommes allés vers l'épure d'un piano suspendu : j'ai gardé l'idée d'origine à la Philip Glass, tourbillonnante, sur les pérégrinations du héros. J'ai conservé la puissance du monde pour ces moments-là."

Tournage 

Pour les 38 jours de tournage (du 18 août au 4 octobre 2014), Eric Besnard et son équipe (une quarantaine de personnes) ont choisi comme décor principal la Drôme. Après des séquences tournées à Montélimar et Piégon, petite commune où le réalisateur s'est installé dans une entreprise agricole et un masc'est à Nyons et ses environs que la suite du film s'est déroulée (35 jours de tournage)Pour la circonstance, le mardi 30 septembre et le mercredi 1er octobre 2014, de 6 h à 21 h, les stationnements étaient interdits de la Place aux angles des rues des Déportés, des bas bourgs de la Maladrerie et du Pont Roman, promenades de la digue et rues des Grands forts.  Ensuite, l'équipe de tournage s'est arrêtée durant 3 jours au Café du centre du village de Villedieu, dans le Vaucluse. Cet établissement a déjà servi de décor, il y a trois ans pour le long-métrage « Trap for Cinderella », le remake de la version franco-italienne sortie en 1965).

Choix des couleurs

Le metteur en scène a sélectionné ces endroits pour leurs paysages ruraux et leur caractère agricole et austral. Éric Besnard voulait surtout une région solaire où il pouvait matérialiser la lumière. "Je voulais rester dans les couleurs de la nature et garder une palette simple, en bannissant les effets de publicité ou de saturation. Très vite, j’ai décidé que le protagoniste allait voir le monde comme à travers des lunettes de soleil polarisées qui densifient les contrastes de couleurs sans les dénaturer", explique Éric Besnard. 

 
Vign_1_4_
B.O. du film "Le goût des merveilles"

Tracklist

  1. Cordes de comps  01:38
  2. Sentiments orchestre  02:04
  3. Générique Marimba de Comps   01:42
  4. Voyage  01:49
  5. La main / 01:51
  6. Remind 1 / 02:10
  7. Sortie banque : La librairie / 01:29
  8. Illusions  01:46
  9. Remind 2 / 02:25
  10. Accident les arbres / 01:30
  11. Larmes  02:22
  12. Sentiments / 02:01
  13. Lumières / 01:03
  14. Melody of the sun /  03:55

Par le compositeur Christophe Julien ( pour écouter la B/0. ICI)

 
Vign_E_gout_des_merveilles
Avant-premières en présence de...
  • Avant-première au cinéma Le Morny à Deauville, le 28 septembre 2015 à 19h00, en présence de l’équipe.
  • Avant-première au cinéma Mega CGR à Colmar, le 14 octobre 015 à 20h, en présence du réalisateur Éric Besnard.
  • Avant-première au cinéma UGC Confluence à Lyon, le 3 novembre 2015 à 20h30, en présence du réalisateur Éric Besnard et de Benjamin Lavernhe.
  • Avant-première au cinéma l’Arlequin à Nyons, le 4 novembre 2015 à 20h30, en présence du réalisateur Éric Besnard et de Benjamin Lavernhe.
  • Avant-première au cinéma Mega CGR à Niort, le 4 décembre 015 à 20h, en présence du réalisateur Éric Besnard et de Benjamin Lavernhe.
  • Avant-première au cinéma UGC Ciné Cité Paris 19, le 15 décembre 2015, en présence du réalisateur Éric Besnard et de Benjamin Lavernhe.
Critiques: Le goût des merveilles
rss feed

Le Soleil

07/07/2016 12:34:00
Vign_2_9__all
Le goût des merveilles: un film pur bonheur *** https://www.lesoleil.com/arts/cinema/le-gout-des-merveilles-un-film-pur-bonheur-1-2-3e2022d077174c8d76940439c2451ccb Éric Besnard aurait royalement pu se planter avec Le goût des merveilles. D'abord parce que ce n'est pas dans son style habituel, ensuite parce qu'un film dont le personnage principal est un autiste (léger) présente des risques élevés de tomber dans les clichés à la pelletée. Mais le réalisateur français a su éviter les nombreux pièges du drame sentimental et livrer un long métrage touchant, d'une magnifique facture et porté par deux interprètes absolument convaincants. Dans ce long métrage plein de bons sentiments, mais d'une sincérité non feinte, Louise (Virginie Efira) est forcée d'héberger Pierre (Benjamin Lavernhe), après l'avoir renversé en voiture à proximité de sa résidence. La veuve monoparentale peine à joindre les deux bouts avec son exploitation arboricole, et à réfréner les envies de son voisin......Lire la suite
Publié par  ÉRIC MOREAULT •   Ajouter un commentaire  0 commentaires

Le blog du cinéma

18/12/2015 12:51:00
Vign_2_2__all
https://www.leblogducinema.com/critiques/critiques-films/critique-le-gout-des-merveilles-82348/ LE GOÛT DES MERVEILLES porte bien son nom : c’est une douce parenthèse dans le monde moderne et urbain, une pause qui mérite d’être prise dans le tourbillon du quotidien. Réalisé par Éric Besnard avec beaucoup d’intelligence et de sensibilité, sans tomber dans l’exagération ou la facilité, ce film traite du pouvoir du moment présent, du ici et maintenant que l’on peine souvent à vivre et dont on oublie les vertus. Si vous vous posez la question, rien à voir avec Rain Man, même si le personnage principal souffre du syndrome d’Asperger (qui est une forme d’autisme) et qu’il a des prédispositions « hors normes » en mathématiques. En effet, le personnage de Pierre, interprété avec justesse et talent par Benjamin Lavernhe, souffre certes de cette pathologie mais ce n’est pas l’objet du film, c’est un moyen et non une fin. De ce fait, on imagine aisément que certaines libertés ont été prises par rapport à la réalité à la fois pour rendre le scénario crédible et l’histoire d’amour plausible. Le syndrome est ainsi utilisé d’une part comme vecteur des qualités que le réalisateur souhait...Lire la suite
Publié par Stéphanie •   Ajouter un commentaire  0 commentaires

Le Nouvel Observateur

16/12/2015 09:28:00
Vign_fbfb8e99-96f0-4f7f-81c6-b8a1ddc165e1_1024_all
http://tempsreel.nouvelobs.com/cinema/20151214.OBS1328/le-grand-jeu-le-gout-des-merveilles-l-attente-les-films-a-voir-ou-pas-cette-semaine.html Dans des paysages solaires d’une beauté cathartique (car Pierre transforme son asociabilité en panthéisme), l’histoire merveilleuse de ce couple improbable est réconfortante. Après la mort de son mari arboriculteur, Louise (Virginie Efira), mère de deux jeunes enfants, reprend seule l’exploitation de fruitiers, dans la Drôme provençale. Un soir, sur la route, elle manque écraser un étrange marcheur : Pierre (Benjamin Lavernhe) souffre du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme sans déficience intellectuelle. C’est la rencontre d’une solitude et d’une différence, qui sont vouées à ne pas communiquer et dont Eric Besnard orchestre l’étonnant, l’émouvant dialogue. Dans des paysages solaires d’une beauté cathartique (car Pierre transforme son asociabilité en panthéisme), l’histoire merveilleuse de ce couple improbable est réconfortante....Lire la suite
Publié par La Rédaction •   Ajouter un commentaire  0 commentaires

Le Parisien

16/12/2015 09:00:00
Vign_le_gout_des_merveilles_img1764_all
http://www.leparisien.fr/cinema/critiques-cinema/le-gout-des-merveilles-tout-beau-tout-bio-16-12-2015-5377251.php U ne jeune et jolie veuve se bat pour maintenir à flot sa ferme biologique en Drôme provençale, tout en élevant seule ses deux enfants. Un soir, en voiture, elle renverse un jeune homme au comportement singulier. Une sorte de Rain Man capable de compter aussi vite qu'un ordinateur, obsédé du rangement, auquel elle va finir par s'attacher et réciproquement. La capacité d'émerveillement de cet être différent des autres — il est autiste — va bouleverser son existence......Lire la suite
Publié par Hubert Lizé •   Ajouter un commentaire  0 commentaires

Public

16/12/2015 08:58:00

Un film qui fait du bien et nous permet surtout de faire une belle découverte, l'acteur Benjamin Lavernhe de la Comédie Française. Précis, juste, émouvant, il pourrait bien connaître le même succès que Guillaume Gallienne ou Pierre Niney.

Publié par  Florence Roman •   Ajouter un commentaire  0 commentaires
first prev 1 2 3 next last
 
Vign_1_2_
Le goût des merveilles: sélection en festival
  • 21e édition du Festival des films francophones, Cinémania à Montréal (Québec-Canada), du 5 au 15 novembre 2015

Chaque année en novembre, une cinquantaine de films français est présentée à Cinemania en première nord-américaine (canadienne ou québécoise), avec sous-titres anglais. « Le goût des merveilles » y a été présenté en avant-première,  le 8 novembre 2015  à 17h45.

Le Goût des merveilles a été récompensé  par le Grand Prix du public "Mel Hoppenheim".

  • 16e Arras film festival (France), du 6 au 15 novembre 2015

Le film était à l'affiche, en avant-première, le 9 novembre 2015 à 21h15, en présence de Virginie Efira, Benjamin Lavernhe et Eric Besnard.

  • 24e édition du Festival du film de Sarlat (France), du 10 au 14 novembre 2015

« Le Goût des merveilles » a été présenté en compétition le 12 novembre 2015 en présence de Virginie Efira, Benjamin Lavernhe et Eric Besnard.

Palmarès : Benjamin Lavernhe  a reçu le « Prix d'interprétation masculine » désigné par le vote du jury jeunes pour son rôle dans « Le goût des merveilles » d'Eric Besnard.

  • 32e Festival international du Film francophone de Tübingen | Stuttgart (Allemagne) du 4/ au 11 novembre 2015

Chaque année, une centaine de films sont présentés dans plus de 9 salles de la région, entre Tübingen et Stuttgart. Le festival est devenu, pour le grand public et le public professionnel allemand, un rendez-vous incontournable avec le cinéma international de langue française . Au sein de la compétition internationale pour les meilleurs premiers films et de la compétition pour courts-métrages, de jeunes réalisateurs francophones concourent en vue de cinq prix. Les films de la compétition française concourent quant à eux pour un prix de soutien à la distribution d'une valeur élevée, qui a pour but d'amener le film dans les cinémas allemands.

« Le goût des merveilles » d'Eric Besnard a reçu le PRIX DU PUBLIC de Stuttgart: c’est-à-dire la somme de 1000 €, offerts par Arthaus Filmtheater Stuttgart et le « PRIX D’AIDE A LA DISTRIUTION» : 20 000 €, offerts par Unifrance et la Société film et médias du Bade-Wurtemberg (MFG). L’argent est reversé au distributeur allemand qui souhaite faire diffuser le film qui a gagné le Prix du Public de Tübingen dans les cinémas allemands 

Le Prix d’Aide à la distribution a été officiellement remis samedi 5 mars 2016 à Stuttgart, à Neue Visionen, distributeur allemand du film « Le Goût des merveilles » d'Eric Besnard. Financé par la Société Film et Médias du Bade-Wurtemberg (MFG) et par UniFrance, ce prix d’une valeur de 20 000 euros a pour vocation de soutenir la distribution d’un film français en Allemagne. Il est décerné au film lauréat du Prix du Public du Festival international du film francophone de Tübingen | Stuttgart. Le « Goût des merveilles » est sorti le 10 mars en Allemagne.

  • Rendez-vous du cinéma français à Paris (France), du 14 au 18/ janvier 2016 

Parmi  près de 150 films sélectionnés, étaient présentés les films suivants : « Et ta sœur » de Marion Vernoux , « Le goût des merveilles » d'Eric Besnard , « Un homme à la hauteur » de LaurentTirard, « Une famille à louer » de Jean-Pierre Améris  dans lesquels Virginie Efira tient un rôle!

  • 13e Festival du Film français en Israël, du 19 mars au 7 avril 2016 

Au total, près de 19 films français (dont "Le goût des merveilles"), sous-titrés en hébreu et en anglais, ont été diffusés dans les cinémathèques de Tel Aviv, Jérusalem, Haifa, Sderot, Herzliya et Holon ainsi qu’au Centre culturel de Savyon et à l’espace francophone d’Ashdod. 

  • 24e French Film Festival/Festival du film français de Richmond (Virginie-USA), du 31 mars au 3 avril 2016 

Selection : Feature films

Le film « Le goût des merveilles » (sous-titré en anglais)  a été projeté le 2 avril à 12h30  au  Byrd Theatre ,dans Carytown; à Richmond  en présence de son réalisateur Eric Besnard.  Après la projection, il y a  eu une séance de questions-réponses avec le réalisateur.  Les discussions sont en anglais ou en français avec un interprète. 

  • 17e Festival du Film Francophone de Grèce (IFA), à Athènes du 7 au 13 avril, puis à Thessalonique du 14 au 20 avril 2016

Ce Festival du film  aborde, à travers 14 jours remplis de projections, tous les composants de la diversité, des genres, des styles et des thèmes du monde francophone. Avec le soutien d’UniFrance, il continue aussi à contribuer de façon significative à l’achat par les distributeurs grecs des films français et francophones. 

La délégation artistique française était composée, notamment, de Thomas Lilti, Pascal Tessaud, Laurent Larivière, Denis Dercourt, Virginie Efira, Raphaël Personnaz, Vincent Macaigne, Jalil Naciri, Lionel Baier.

Le film  "Le Goût des merveilles" était en compétition. Virginie Efira était à la projection du film.

  • 29e Fetsival du film à Sain- Paul-trois-Châteaux (Drôme-France), du 8 au 15 octobre 2016

Projection du film le samedi 2 avril 2016, 18h au Cinéma le 7ème Art à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Soirée organisée dans le cadre de la journée mondiale de l'autisme

  • Festival France cinéma Floride Film Festival à Miami (USA), du 4 au 6/11/2016

Projection du film « Le goût des merveilles » le 6 novembre  à 14h30 au  MDC  Tower Theater --1508 sw 8 Street (8 St/15 Ave) – MIAMI FL 33135

 
Vign_8_3_
C'est à vous ! Laissez vos commentaires....
Lore Malbrán
25/03/2017 14:39:06
Salut, je tiens à féliciter à Virginia Efire pour sa performance dans plusieurs de ses films. Eh bien, j’ai vu je pense que 3, mais je suis ravi Comment gère les caractères, ils sont solides, claires et identifiable, il y a aussi des chaleur et tendresse. C’est peut-être sur tous les joueurs, je vois peu de films Français, mais j’ai été impressionné beaucoup votre travail et je pense qu’il devrait être important à un professionnel qui transcende son travail. Salutations de lointaines terres (Chili) et pardonner la langue, j’ai utilisé le traducteur, j’espère que vous comprenez. Aquí en mi idioma, español: Hola, quiero felicitar a Virginia Efire por su interpretación en varias de sus películas. Bueno, yo he visto creo que 3, pero me quedo encantada de cómo maneja sus personajes, son sólidos, claros, identificables, hay tambien calidez y ternura . Quizás es en todos los actores, veo poco cine frances, pero me impresionó mucho su trabajo y creo que debe de ser importante para un profesional que su trabajo trasciende. Un saludo desde lejanas tierras (Chile), y perdonene el idioma, usé traductor, espero se entienda.
Virginie Efira©2016